Médecine esthétique & laser - Tél. : 02 32 31 31 84 - 06 19 74 50 75

Le Vélashape III pour traiter la cellulite

Le Vélashape III est un procédé leader et innovant dans le domaine du traitement de la cellulite et du remodelage corporel. Le Vélashape permet de resculpter le corps en traitant le relâchement cutané, en réduisant le volume adipeux et en améliorant l'aspect de la peau en faisant disparaître la cellulite.

 

Le Vélashape III est un procédé sans chirurgie, sans aiguilles, sans régimes alimentaires associés et sans compléments alimentaires.

 

Le Vélashape III est un traitement validé médicalement, autorisé par la FDA (Food and Drugs Administration aux USA), sûr et dont l'efficacité est prouvée.

 

Le Vélashape III est une vraie révolution dans le traitement du remodelage corporel donnant des résultats sur l'aspect de la cellulite, dans la réduction des bourrelets disgracieux mais aussi dans la tonification de la peau en regard.

La cellulite : définition

La cellulite de diagnostic facile en apparence, est connue de tous et de toutes. Pourtant cette entité décrite d'une façon médicale dès la fin du XIXème siècle n'évoluant vers aucune complication et n'ayant pas le statut d'une véritable maladie, empoisonne la vie quotidienne de nombreuses femmes mais aussi de nombreux hommes.

 

La cellulite est une lipodystrophie superficielle. Les lipodystrophies sont des transformations du tissu graisseux sous-cutané, soit en excès soit en insuffisance. Quand les cellules graisseuses (les adipocytes) siègent dans la partie superficielle de l'hypoderme, on parle de cellulite. Lorsque l'augmentation des adipocytes siègent dans la partie profonde de l'hypoderme, on parle de stéatomérie.Les stéatoméries sont des lipodystrophies profondes localisées alors que l'obésité est une lipodystrophie profonde et diffuse. La cellulite est donc une lipodystrophie superficielle correspondant à une augmentation du volume ou du nombre des adipocytes. Cette cellulite associe une augmentation de la masse graisseuse de la partie superficielle de l'hypoderme avec une rétention d'eau et une fibrose périadipocytaire. Ces trois facteurs, adipose, fibrose et rétention d'eau sont présents à des degrés variables chez un individu. Selon l'importance de ces trois facteurs, on distingue différents types de cellulite: la cellulite adipeuse, la cellulite fibreuse, la cellulite aqueuse et la cellulite mixte.

Schéma en coupe de la peau affectée par la cellulite
Schéma descriptif de la cellulite sur les tissus cutané

La cellulite : classifications

La cellulite a fait l'objet dès 1929 d'une classification par Lageze qui parle de cellulite avec rétention d'eau, véritable oedème interstitiel situé entre le tissu conjonctif, entre les adipocytes, qui évolue progressivement vers l'organisation fibreuse.

 

En 1940, Allen propose le concept de lipoedème: il s'agit d'une infiltration œdémateuse chronique, d'une rétention d'eau, qui touche les membres inférieurs de la racine des cuisses jusqu'aux chevilles, mais respecte toujours le pied, contrairement au lymphœdème ou phléboedème (oedème lié à l'insuffisance veineuse).

 

En 1972, Braun et Falco observent des micro-lacs liquidiens entre les lobules adipocytaires contenant un liquide riche en protéines, attestant la participation vasculaire au phénomène de cellulite.

 

En 1978, Nürnberger démontre sur un ensemble de biopsies de l'hypoderme, l'existence de lobules adipocytaires séparés par des cloisons conjonctives disposées de façon parallèle chez la femme, et polygonale chez l'homme. Pour l'auteur, c'est cette disposition particulière de la graisse cellulitique féminine qui donne l'aspect de peau d'orange.

velashape 3 image 4

Il propose une classification en trois stades:

  • Stade I: peau d'orange apparaissant uniquement au pincement de la peau;
  • Stade II: peau d'orange spontanée visible uniquement en position debout;
  • Stade III: peau d'orange spontanée visible debout et couché.

 

En 1979, Curri et Merlen, sur des travaux de biopsie et de vidéo capillaroscopie permettant une observation directe des vaisseaux interadipocytaires, concluent que la cellulite ou «paniculopathie oedématofibreuse» est une véritable maladie vasculaire. Une classification en quatre stades est alors proposée:

  • Stade I: simple rétention d'eau définie par une filtration capillaire supérieure à la résorption selon la loi de starling;
  • Stade II: augmentation de la taille des adipocytes avec formation de micronodules adipocytaires;
  • Stade III: fibrose périadipocytaire;
  • Stade IV: formation de macronodules adipocytaires avec liposclérose diffuse.
Les stades de la cellulite

Enfin en 2000, P Blanchemaison propose une nouvelle classification appelée classification R-FAT de la cellulite: rétention d'eau, fibrose, adipose des tissus. Cette classification s'appuie sur la mise au point d'un indice de rétention d'eau (IRE) qui permet de quantifier, par échographie de haute fréquence, le phénomène de rétention d'eau.

 

Il appartient donc au médecin face à un patient ou une patiente consultant pour la cellulite de quantifier l'importance de ces trois acteurs dans l'apparition de la cellulite et de proposer un traitement adapté.

La cellulite : les facteurs déclenchants

Cinq causes sont habituellement reconnues par les différents auteurs:

  • Génétiques: ce qui explique les injustices entre les individus malgré des modes d'alimentation similaire;
  • Hormonales: d'une part les oestrogènes conditionnent la répartition gynoïde des graisses (contrairement à la répartition androïde liée à la testostérone ou à la carence en oestrogènes), et d'autre part l'équilibre entre les oestrogènes et progestérone influence la perméabilité capillaire et par conséquent la rétention d'eau;
  • Vasculaires: la stase veinolymphatique agit à la fois sur l'adipose et la rétention d'eau et peut modifier l'aspect du derme et l'hypoderme;
  • Nutritionnelles: L'alimentation riche en graisse, en sel, en sucres rapides et hypercalorique conduira à un stockage des graisses de réserve aggravant la cellulite.
  • La sédentarité

La cellulite : sa prise en charge par le Vélashape III

Le Vélashape III équipé de la technologie brevetée elõs, combine 4 techniques :

  • L'énergie infra-rouge, les rayons infra-rouge vont chauffer les tissus jusqu'au derme profond
  • La Radio-Fréquence Bipolaire qui chauffe les tissus jusqu'à la profondeur de l'hypoderme
  • Une aspiration légère qui assure un contact optimal avec la peau (Vaccum) et donc une délivrance très précise de l'énergie
  • Un massage mécanique qui améliore le drainage lymphatique et le lissage de la cellulite.

La combinaison de l'énergie infra-rouge et de l'aspiration couplée à la radiofréquence bipolaire permet de délivrer une chaleur importante en profondeur au niveau des cellules graisseuses (les adipocytes), des tissus conjonctifs environnants, ainsi que les fibres de collagènes comprise dans les tissus sous-jacents. La conception optimisée des électrodes du Vélashape III et de l'application simultanée d'une légère aspiration permet une pénétration plus efficace, plus rapide et plus profonde de la chaleur. Cela favorise également l'augmentation de la circulation sanguine, le drainage lymphatique, le métabolisme des cellules et la création de nouvelles fibres de collagènes. Il stimule également l'activité des fibroblastes et le remodelage de la matrice extra-cellulaire. Le résultat est une réduction de la laxité de la peau (le relâchement) sur les zones traitées, une amélioration de volume, de structure et de texture de la peau.

La conception du Vélashape permet de traiter les différents types de cellulite qu'elle soit adipeuse, aqueuse, fibreuse ou mixte. En effet le Vélashape possède deux types d'applicateurs:

  • Le Vcontour qui utilise la radiofréquence et la manipulation mécanique par le vide permet ainsi de traiter les dépots localisés (cellulite adipeuse) dans différentes zones corporelles telles que : l'abdomen, les flancs, les cuisses, les bras, la culotte de cheval et le dessous du menton. Il permet d'obtenir une réduction de la circonférence de la zone traitée.
  • Le Vsmooth qui utilise l'infra-rouge, la radio fréquence, la manipulation mécanique par le vide et les rouleaux de massage permet de traiter la cellulite fibreuse et aqueuse et permet le traitement de relâchement cutané dans différentes zones corporelles telles que: l'abdomen, les cuisses , les fesses, les bras...

Ces deux applicateurs peuvent être également utilisés sur une même zone corporelle en cas de cellulite mixte.

Le Vélashape III : procédure

Après avoir sélectionné, le ou les zones à traiter, l'applicateur du Vélashape (Vcontour ou VSmooth) est appliqué à la surface cutanée, le patient va ressentir une aspiration douce suivie d'une chaleur modérée qui être plus important sur certaines zones. La durée de la séances varie entre 30 et 60 minutes.A la fin de la séance la peau est rouge et chaude pendant quelques heures, des hématomes discrets sont possibles.

Aucune anesthésie ou médication est nécessaire avant ou après la procédure.

Le traitement par le Vélashape étant non invasif, le patient peut reprendre immédiatement ses activités professionnelles ou de loisirs.

 

La procédure comporte habituellement 3 séances à 15 jours d'intervalle mais ce nombre peut varier en fonction de la zone corporelle traitée.

Les résultats sont visibles dès la première séance et sont optimum quelques semaines après le dernier traitement.

Le Vélashape III est une solution efficace et durable mais sans être permanente pour le traitement de la réduction circonférentielle de la zone à condition de conserver une alimentation équilibrée. Pour le traitement de la cellulite et du relâchement cutané, des séances d'entretien seront à prévoir.

Selon le cas, le Vélashape III peut être utilisé seul ou en complément d'un traitement par le Coolsculpting ou d'une lipoaspiration.

 

Le remodelage fin et «à la carte» est possible grâce à cette méthode précise, efficace et sans cicatrices.

 

C'est pour cette raison qu'il est bon d'établir un plan de traitement détaillé, dès le départ, avec le médecin.

 

Vous devez fixer vos objectifs clairement avec le médecin qui vous expliquera comment les réaliser et en combien de temps .

Gardez bien à l'esprit que les résultats dépendent de la capacité du médecin traitant d'harmoniser les différentes lignes et courbes de votre corps.

 

Pour plus de plus amples renseignements, programmer un rendez-vous de consultation Vélashape avec le Dr Catherine Vicomte

1 rue Raymond Devos - 27190 Conches-en-Ouche
Docteur Catherine Vicomte