Soins de la peau

Soumise à toutes les agressions extérieures, notre peau est un organe aux multiples fonctions : protectrices, mécaniques, immunitaires, thermorégulatrices… La médecine esthétique peut corriger de nombreux défauts esthétiques, comme les rides, les pigmentations ou tatouages, les cicatrices…

Généralités sur la médecine esthétique de la peau

Pour bien comprendre comment la médecine esthétique agit, il faut rappeler ce qu’est la peau.

Physiologie et anatomie normale de la peau

La peau stricto sensu comprend deux couches, l’épiderme et le derme.

La peau saine

L’épiderme est une couche non vascularisée, où les cellules subissent de bas en haut un processus dégénératif aboutissant à leur mort. La couche la plus superficielle est faite de cellules mortes, les cornéocytes.

 

Le derme est la couche vascularisée, qui assure une grande partie des propriétés mécaniques. Les fibroblastes y fabriquent un maillage de fibres (élastine, collagène), baignant dans une substance colloïdale (acide hyaluronique). Un derme de qualité assure élasticité, souplesse, fermeté et hydratation.

Sous la peau saine

Cette peau repose sur des tissus sous-jacents, avec lesquels elle interfère.

L’hypoderme est le tissu graisseux sous cutané, tandis que les muscles peauciers tirent plus ou moins sur l’épaisseur cutanée.

Anomalies esthétiques de la peau

Outre les rides, la peau peut présenter différentes imperfections, traitées en médecine esthétique.

Cicatrices cutanées

Une cicatrice se forme après une blessure atteignant le derme. Pour combler rapidement la lésion, l’organisme va produire une réaction fibreuse accrue, expliquant la trace blanche persistante. Une des solutions consiste à abraser cette cicatrice, pour recréer une réaction cicatricielle plus douce.

Cicatrices d’acné

Il s’agit de vraies cicatrices, apparaissant sur des lésions marquées de type folliculite.

Vergetures

Appelées encore striae distensae, les vergetures sont des micro-cicatrices se formant suite à une élongation de la peau (micro-ruptures), lors de distension exagérée des tissus (prise de poids, grossesse…) ou lors d’atrophie marquée des fibres élastiques (perte d’élasticité des tissus qui « rompent »). Elles peuvent se traiter comme on traiterait une cicatrice, en induisant la fabrication de nouvelles fibres via des fibroblastes jeunes.

Anomalies de coloration de la peau

Il existe trois situations principales.

Couperose et rougeurs

La coloration rouge de la peau provient de la vasodilatation des vaisseaux du derme. En visant les structures vasculaires avec une source d’énergie (les lasers vasculaires), les vaisseaux vont se rétracter ou se collaber (thermocoagulation), diminuant cette coloration.

Taches de vieillesse ou lentigo

La production de mélanine par les mélanocytes épidermiques est un processus normal de protection cutanée, à l’origine du bronzage. Au fil des années se développent ainsi des taches solaires indélébiles, ou taches de vieillesse.

 

Pour les enlever, l’approche dépendra de leur profondeur. Différentes techniques pourront être proposées comme le peeling dépigmentant ou le laser Pico Plus : afin de redonner de l’éclat à la peau.

Tatouage volontaire et détatouage

Le pigment a été déposé par un dermographe, dans les couches profondes de l’épiderme. Un laser spécial, type laser Pico Plus, permet de fractionner progressivement les pigments sur plusieurs séances.

Annexes pilaires

Comme tous les mammifères, l’espèce humaine est recouverte de poils, mais de manière plus diffuse que les primates !

 

Pour enlever les poils, l’épilation peut se faire au laser (sauf poils clairs) ou par électrolyse (épilation définitive électrique).

Pour resserrer les pores dilatés, le peeling et la cosmétologie seront d’une grande aide.

Techniques utilisées en médecine esthétique pour la peau

Éliminer les vergetures sans chirurgie ?

La radiofréquence fractionnée ou le laser Pico Plus vont amener une source d’énergie ciblée dans le derme et le « léser » : cela va induire un nouveau processus cicatriciel, avec production d’élastine pour un tissu plus souple, sans vergeture.

Supprimer des traces de cicatrices ?

Selon la nature de la cicatrice, le médecin peut choisir trois grands procédés :

 

 

Faire une épilation définitive ?

Le laser épilatoire permet d’éliminer 80 à 90 % des poils, de manière quasi définitive. Il ne fonctionne pas sur les polis clairs ou blancs.

 

L’épilation électrique permet de compléter pour une épilation définitive des poils persistants ou non traités.

Faire un détatouage sans chirurgie ?

La solution de choix est le laser Pico Plus, associant un laser Nd/Yag picoseconde avec un laser Q-Switched Ruby. C’est le plus efficace du marché.

Enlever des taches pigmentaires pour retrouver un teint éclatant ?

Le praticien peut soit éliminer mécaniquement la couche pigmentaire (peeling), soit apporter localement une source d’énergie qui fragmente les mélanocytes, pour libérer la mélanine progressivement résorbée par les macrophages (Peeling ou Laser Pico plus ou PlexR arc ionisé).

 

Pour la peau des mains, ce choix prend en compte l’état de la peau et des tissus sous-jacents, pour retrouver une peau jeune et rayonnante.

Médecine esthétique pour la peau à Conches-en-Ouche près d'Evreux