Visage

Soumis aux agressions externes et aux années qui passent, le visage est souvent le premier à présenter des défauts esthétiques que l’on souhaite corriger sans lifting ni chirurgie. La médecine esthétique apporte de nombreuses solutions pour rajeunir un visage ou améliorer des contours.

Généralités en médecine esthétique du visage

Le visage a plusieurs particularités expliquant la spécificité des symptômes et des traitements.

Le visage est visible !

C’est une évidence, mais c’est pourquoi on peut commencer très tôt des actes de médecine esthétique.

 

Dès 20 ans, on peut corriger des cicatrices d’acné, ou retravailler le contour d’un nez (rhinoplastie médicale).

 

Dès 30 ans, le praticien peut redonner de l’éclat à une peau abîmée par le tabac, ou traiter un masque de grossesse.

 

Dès 40 ans, les rides et les cernes apparaissent ; le médecin esthétique peut redonner du volume et « lisser » certaines rides.

 

Dès 50 ans, les premières taches brunes (lentigos) sont visibles : un photo-rajeunissement ou un peeling les éliminent.

 

Après 60 ans, les rides statiques et les traits se creusent (tempes, cernes, sillons naso-géniens) : des produits volumateurs peuvent les restaurer. Apparaît aussi parfois un double-menton, dont on peut retravailler les contours sans chirurgie.

Le visage c'est notre identité

Un visage exprime nos émotions et ce qu’on est. Mais en vieillissant, nos traits se modifient, trahissant nos vraies pensées. Ce décalage est source de souffrance pour le patient : mon visage dit que je suis fatigué alors que c’est faux ; j’exprime une apparente sévérité mais ce n’est pas moi. Le médecin esthétique est attentif à ces besoins, avec une approche globale : il part d’un symptôme (j’ai l’air triste, j’ai l’air terne…) pour en déterminer les causes (diagnostic) et proposer une solution (traitement).

 

Dans cette analyse, le praticien examine tout particulièrement le sourire et le regard, deux marqueurs forts du vieillissement.

Les principales techniques en médecine esthétique de la face

Acide hyaluronique pour le visage

Utilisé en injectable, l’acide hyaluronique (HA) est une molécule qui redonne volume et souplesse. Pour le visage, on l’utilise principalement :

 

 

 

 

Lifting MD codes

Utilisant l’acide hyaluronique (HA) comme produit de comblement, le lifting MD codes est un protocole complet, mis au point par le Dr De Maio, l’un des plus grands spécialistes en chirurgie esthétique.

 

Cette approche innovante et très efficace repose sur 3 caractéristiques :

 

 

 

Mésolift

La technique vise à injecter le long des rides du visage des substances revitalisantes, en quadrillant la peau pour induire une biosynthèse de collagène. Cette méthode permet de lisser un visage, de redonner à la peau un teint éclatant ou de lutter contre le relâchement cutané.

Peelings

Pour en corriger les imperfections, le praticien élimine une partie plus ou moins importante de la peau, afin qu’elle se régénère naturellement avec des tissus jeunes. Selon la profondeur, on parlera de peeling superficiel (couches épidermiques des cornéocytes), moyen (épiderme profond) ou de profond (derme). Son intensité détermine à la fois ses effets et la durée de l’éviction sociale plus ou moins nécessaire.

Cryolipolyse

Cette technique vise à détruire les tissus graisseux par le froid. Elle peut s’utiliser pour traiter un double menton.

Radiofréquence

La radiofréquence agit au niveau du derme, la couche vascularisée de la peau. Elle joue sur la tonicité, les rides et l’éclat des tissus.

Détatouage

Combinant en un seul appareil les technologies laser NdYag picoseconde et Q-Switched, l’appareil Pico Plus permet d’éliminer tatouages, taches pigmentaires ou lésions vasculaires type couperose.

LED

Grâce à des diodes électroluminescentes, l’électromodulation d’une lampe LED active la synthèse de collagène et l’activité des fibroblastes dermiques, comme pour un phénomène cicatriciel naturel.

Inducteur tissulaire

Le praticien injecte un gel bioinducteur, qui va induire une synthèse naturelle de facteurs de croissance, pour obtenir des fibroblastes jeunes. La peau retrouve en quelques semaines souplesse, fermeté, élasticité.

Fils tenseurs

Glissés sous la peau, ils provoquent un soft lifting en deux temps, un effet tenseur, puis un effet remodelant avec synthèse de nouvelles fibres (élastine, collagène…). Ce lifting médical dure environ 10 ans.

Profiloplastie

Le médecin peut retravailler les contours, en redonnant du volume ou en jouant sur le relâchement tissulaire. Il peut ainsi redessiner un ovale du visage, un menton (génioplastie), le nez (rhinoplastie), les pommettes, la mâchoire (jaw contouring)…

Médecine esthétique du visage à Conches-en-Ouche près d'Evreux